Retour à la page d'accueil
crabe
Le Crabe aux pinces d'or


Publicité parue dans "Le Soir"
Publicité parue dans "Le Soir"

1ère et 2ème version
Quelques modifications entre la première et la deuxième version
Le 10 mai 1940, les troupes allemandes entrent en Belgique, interrompent la publication de Tintin au pays de l'or noir et mettent fin à l'existence du XXème siècle. Cette période va provoquer un bouleversement important dans le travail d'Hergé.

Le 5 septembre 1940, le dessinateur est engagé par Le Soir, dirigé par Raymond de Becker et sous le contrôle de l'occupant. On lui demande de créer un supplément jeunesse du même genre que Le Petit Vingtième.
Le 17 octobre 1940, Le Soir-Jeunesse est né. Mais ce supplément ne durera pas longtemps. Avec les difficultés liées à la guerre, les pages seront de moins en moins nombreuses. Le 23 septembre1941, le supplément disparaît et l'histoire se continue en strips quotidiens très petits dans Le Soir. Avec ce changement, Hergé ne doit plus fournir deux planches par semaine mais un strips par jour. Un nouveau style devra donc être mis en place. Il faut donner plus de force au récit et plus de rigueur aux dessins. Il faut également accrocher le lecteur à chaque fin de ligne.

Dans cette aventure, qui traite également de trafic de drogue, on voit pour la première fois Allan Thompson, le lieutenant du Karaboudjan que l'on retrouvera plus tard avec Rastapopulos, et surtout le Capitaine Haddock qui n'est alors qu'une épave, pour se permettre le jeu de mot. Haddock est un ivrogne continuel au visage marqué. Cependant Tintin réalise très vite que le Capitaine a des bons côtés et dès son échappée du Karaboudjan, il le mène avec lui. A plusieurs reprises, Haddock ne se montre pas digne de l'aide que Tintin lui a apportée. Les rechutes sont nombreuses et sa passion pour l'alcool est dévastatrice. En buvant, il se transforme en une brute dangereuse, provoquant des catastrophes multiples : il met le feu au canot de sauvetage pour se réchauffer, il assomme Tintin dans l'avion et manque même de l'étrangler, le prenant pour une bouteille de champagne.

C'est donc assez paradoxalement que le Capitaine se retrouve dans le pays de la soif. C'est ce voyage qui lui permettra de faire, en quelque sorte, une cure de désintoxication. Après Le Crabe aux pinces d'or, le Capitaine aura juste un petit penchant vers la bouteille.


1ère version
Les éditeurs américains obligèrent Hergé à plusieurs modifications, afin de rendre les penchants de Haddock pour l'alcool plus "chastes".
Dernière version


 
Illustrations © Hergé - Moulinsart SA
Le Monde de Tintin [site non officiel] 1999-2020
page d'accueil | plan du site | s'abonner à la newsletter