Retour à la page d'accueil
Le Petit Vingtième, 9 mai 1940
Le Petit Vingtième, 9 mai 1940
Le Soir Jeunesse, 17 octobre 1940
Le Soir Jeunesse, 17 octobre 1940
Hergé pendant la guerre


Hergé est mobilisé en 1939 et envoyé dans le Nord de la Belgique pour y être instructeur dans une compagnie d'infanterie. Mais ces obligations militaires ne feront oublier à Hergé la bande dessinée, envoyant deux planches de Tintin au pays de l'Or noir par semaine au petit vingtième. L'histoire continuera jusqu'au 9 mai 1940, à la veille de l'entrée des troupes allemandes en Belgique qui interrompra la publication de la bande dessinée et du Vingtième Siècle.
Mais Hergé va finalement trouver une place au journal Le Soir, dirigé par Raymond de Becker, un ancien responsable de l'Action Catholique dont Hergé avait illustré deux livres au début des années trente.

Comme pour Le Vingtième Siècle, Le Soir, grâce à la présence d'Hergé, lance un supplément jeunesse à partir du 17 octobre 1940 : Le Soir-Jeunesse.
Cependant Le Soir Jeunesse ne connaîtra pas la même carrière que Le Petit Vingtième, à cause des difficultés de publication liées à la guerre. Le 23 septembre 1941, le supplément jeunesse hebdomadaire disparaît mais la suite du Crabe aux pinces d'or continue d'être publiée en mini strips quotidiens. Ce nouveau découpage oblige Hergé à transformer sa technique de narration. Mais en plus de cette contrainte technique, Hergé doit également éviter certains sujets, la Belgique se trouvant occupée. Ainsi, toutes les aventures de Tintin dessinées pendant l'occupation (du Crabe aux pinces d'or aux 7 boules de cristal) s'écarteront de l'actualité. Cette obligation de pratiquer une littérature de pure évasion se trouve d'ailleurs beaucoup dans Le Secret de la Licorne et dans Le Trésor de Rackham le Rouge.

La pénurie de papier, qui a obligé Hergé de passer de la double page du Soir Jeunesse aux minuscules strips quotidien du Soir, va amener aussi les Editions Casterman de réduire le nombre de pages des Aventures de Tintin. Les albums passèrent en conséquence de 130 planches environ au cadre rigide des 62 pages. Cependant, les volumes vont passer du noir et blanc à la couleur. L'Etoile mystérieuse sera la première aventure à en bénéficier et rencontra très vite par cette innovation un succès. Mais cette coloration oblige tous les albums d'avant guerre à un remaniement. Cette opération nécessite beaucoup de travail et est impossible à faire seul. C'est justement à cette période que Hergé rencontre Edgar Pierre Jacobs, le futur créateur de Blake et Mortimer. C'est Jacobs qui redessinera les décors et les uniformes du Sceptre d'Ottokar. Il interviendra aussi dans le scénario des 7 boules de cristal et conseillera Hergé en matière de mise en couleurs.

Le 3 septembre 1944, Bruxelles est libérée et la publication des 7 boules de cristal interrompue. Aussitôt après, la rédaction du Soir change et le 8 septembre, le Haut Commandement Interallié interdit l'exercice de la profession à tous les journalistes qui ont collaboré à la rédaction d'un journal pendant l'occupation. Même s'il n'était jamais intervenu politiquement dans Le Soir, Hergé se trouvait quand même touché par une mesure d'interdiction provisoire mais ne fut pas inquiété physiquement. Des rumeurs infondées coururent cependant sur lui, mais Hergé ne s'en préoccupait guère et se consacrait dans une grande partie à la refonte de ses albums d'avant guerre.


 
Illustrations © Hergé - Moulinsart SA
Le Monde de Tintin [site non officiel] 1999-2017
page d'accueil | plan du site | s'abonner à la newsletter